René Char

Lien 6

Formation


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

6/09/13


AMITIÉ
PULVÉRISÉE

Mise en scène de l'amitié entre René Char et Nicolas de Staël.


Frontispice réalisé par Nicolas de Staël pour l'arrière histoire du Poème Pulvérisé de René Char.

René Char
La littérature et l'avenir de la poésie : René Char

De " Premières Alluvions ", où nous trouvons réunies les tentatives initiales du poète, à l'admirable "Poème pulvérisé", qui nous révèle le dernier état de sa voix, l'œuvre de René Char n'a cessé de grandir.
Chaque titre s'inscrit sur une ligne qui, de toute évidence, est celle d'une conquête, d'un dépassement constant. Si prometteurs et déjà si accomplis que soient les recueils antérieurs à la coupure de la guerre, qu'il est permis de prendre comme repère chronologique approximatif - "Le Marteau sans maître", "Placard pour un chemin des écoliers", "Dehors la nuit est gouvernée" - c'est avec une autorité presque inespérée que les recueils récents les confirment et les franchissent.
"Seuls demeurent", "Feuillets d'Hypnos", "Le Poème pulvérisé" doivent rendre sensible à tous que, de la poésie de ce temps, René Char est l'une des voix majeures. Et rien ne semble plus légitime que la vénération minutieuse que lui porte Georges Mounin dans un essai scrupuleux et fervent à qui restera le mérite d'avoir été le premier commentaire d'ensemble consacré à René Char. Affirmer la grandeur d'une œuvre jeune, dans l'incertitude de son avenir et de l'avenir même de la poésie, cela, certes, ne va pas sans risque. […]

Gaëtan Picon (Fontaine, novembre 1947)

QuartoPhoto et texte extraits de
" Dans l'atelier du poète ", édition établie par Marie-Claude Char, Gallimard 2003